WANG Lizi | 王力子

Tocqueville face au transfert de sacralité

JPEG - 11.2 ko

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sujet de thèse : Tocqueville face au transfert de sacralité

Direction : Professeur Alan S. Kahan

Laboratoire : Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines, Université Paris-Saclay

论文题目:托克维尔与神圣性的迁变

导师:Alan S. Kahan教授,巴黎萨克雷大学当代社会文化史研究中心(CHCSC)

Résumé :

Cette étude visa à réinterpréter un aspect important de la pensée d’Alexis de Tocqueville, savoir l’utilité de la religion dans une société démocratique. L’argument de Tocqueville sur la nécessité de la religion peut ne plus sembler approprié à notre époque, qui est hautement sécularisée, mais cette idée est incorrecte étant donné qu’elle ignore complètement le contexte de débat dans lequel Tocqueville s’est mis et donc mal interprète l’intention réelle de l’auteur. On peut dire que, en empruntant le terme de Mona Ozouf, il y a un « transfert de sacralité » en France au XIXe siècle, où le monopole de sacralité par l’Égliseest déjà fini. Quant à ce processus, plus communément et plus généralement appelé « sécularisation », deux visions opposées sont particulièrement remarquables : une de Max Weber, qui le considère comme une phase définitive du « désenchantement », où la sacralité se retire du domaine public et le principe de la raison la remplace ; et une d’Émile Durkheim, qui croit que la dichotomie entre le sacré et la profane est un caractère essentiel de la société humaine, donc un retrait de sacralité dans la vie publique est impossible, il y a seulement un transfert d’un objet à l’autre : ou autrement dit, le transfert de sacralité. Cette étude cherche à montrer que, par une analyse contextuelle plus profonde du texte de Tocqueville, on peut voir qu’il a déjà été conscient de ce processus de transfert de sacralité et sa justification de la religion n’a pas visé à défendre une église concrète, mais à discuter de la relation très complexe entre la sacralité et la liberté dans l’époque démocratique.   

摘要

本项研究旨在重新阐释托克维尔思想中的一个重要面向,即宗教在民主社会中的功用。托克维尔关于宗教必要性的论述在今天这个高度世俗化的时代看来也许已经不合时宜,但这种看法并不正确,因为它完全忽视了托克维尔所身处的论辩语境,从而曲解了托克维尔实际的写作意图。借用莫纳·奥祖夫的术语,我们可以说19世纪的法国正经历着一场神圣性的迁变,教会对神圣性的垄断已经终结。关于这一更多被称为“世俗化”的进程,有两种对立的观点特别值得注意:马克斯·韦伯认为它是“祛魅”的一个决定性的阶段,意味着神圣性从公共领域中的退出,取而代之的则是理性原则;埃米尔·涂尔干则认为神圣和凡俗的二分法是人类社会的本质特征,神圣性不可能退出公共生活,而只能从某一对象迁移到另一对象——换言之,即神圣性的迁变。本文试图阐明,通过对托克维尔的文本进行更加深入的语境分析,我们能够发现,托克维尔已经意识到了神圣性的迁变这一历史进程,他对宗教做出的辩护目的并不在于维护一个现实中的教会,而在于讨论民主时代神圣性与自由之间的复杂联系。

 

Contact :ashland@live.cn