LI Jie | 李洁

Langue et littérature : la littérature de langue chinoise en contexte linguistique vietnamien durant la période coloniale française

PNG - 31.6 ko

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sujet de thèse  : 

Langue et littérature : la littérature de langue chinoise en contexte linguistique vietnamien durant la période coloniale française

Direction : Daniel PETIT

Laboratoire : AOROC (Archéologie & Philologie d’Orient et d’Occident)

论文题目:

语言和文学:法属越南时期语言学背景下的汉文文学

导师 : Daniel PETIT教授

巴黎高师, AOROC

 

Résumé :

Pour la société vietnamienne, la période coloniale française est une période de transition de la tradition à la modernité, au cours de laquelle la langue et la littérature vietnamiennes ont connu de grands changements. D’un côté, la politique d’assimilation culturelle du gouvernement colonial a conduit directement à l’inégalité sociolinguistique, où le français est devenu la langue officielle, l’écriture romanisée s’est développée rapidement, à la fois la langue chinoise classique et l’écriture nom ont décliné. D’autre côté, deux nouvelles littératures, la littérature en l’écriture romanisée et celle en français, ont émergé dans ce contexte linguistique. La littérature traditionnelle en langue chinoise classique et celle en l’écriture nom ont aussi beaucoup changé.

Dans cette thèse, ma recherche porte sur des relations potentielles entre la littérature en langue chinoise et le contexte colinguistique en basant sur le lexique des romans de langue chinoise classique. Il importe de prendre en considération les différents types de nouveaux mots apparaissant dans les romans concernés et les caractéristiques ajoutées au style linguistique par ces nouveaux mots. Pour ce faire, les romans en chinois créés par les auteurs multilinguistiques ont été choisis . Ci-dessous 11 œuvres qui ont été choisis pour ma recherche :

L’histoire du Yunxiang(《雲襄小史》)de Fang Tingyu qui maîtrise le chinois classique et la langue vitenamienne parlée.

l Les trois romans écrits par Nguyễn Bá Trác qui maîtrise le français, le chinois classique et l’écriture romanisée, y compris Marque rouge (《紅印子傳》) et Canne à liane (《藤杖》)qui sont traduits du français, ainsi que Un toast pour le Nouvel An (《新年杯酒》) qui est créé par lui-même.

l Les trois romans écrits par Phan Khôi qui maîtrise le chinois classique et l’écriture romanisée, y compris Les mots de la famille(《家情話》) et Conversation dans la nuit de noces(《新婚一夕話》) qui sont traduits de l’écriture romanisée, ainsi que Vagues de bureaucratie(《宦海波濤》) et Un rêve dans un rêve (《夢中夢》) qui sont créés par lui-même.

l Les trois romans écrits par Phan Bội Châu qui maîtrise le chinois classique, vernaculaire et l’écriture nom, y compris L’histoire de Trùng Quang Đế(《重光心史》), Rencontre dans l’avion(《空中緣》) et Renaissance(《再生生》).

摘要

法国殖民政策加速了越南社会的转型,与此同时,语言与文学也发生了巨大变化。在语言方面,汉文言、法语以及越南语的两种书写系统——喃字和国语字共存:法语作为官方语言,国语字迅速发展,汉文言和喃字走向没落。文学方面,国语字文学与法语文学兴起,而汉文言文学与喃文学也有新发展。

文学作为语言文字的艺术,二者关系密切。本论文将法属越南时期的汉文言小说作为研究对象,以文本中不同类型的新词汇为切入点,探讨汉文言小说与当时越南多语言共存的语言学背景的关系。根据作家对上述四种语言文字的掌握情况,选取了4位作家的11篇小说进行深入研究,包括范廷煜的《雲襄小史》,阮伯卓的两部法译作品《紅印子傳》,《藤杖》以及个人作品《新年杯酒》,章民的两篇越译作品《家情話》,《新婚一夕話》与两篇个人作品《宦海波濤》,《夢中夢》;潘佩珠的《重光心史》,《空中緣》以及《再生生》。

 

Contact :lijiechine66@outlook.com