YAN Jin | 闫瑾

La crise de la parole avec le Groupe de Coppet

PNG - 33.7 ko

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sujet de thèse : 

La crise de la parole avec le Groupe de Coppet

 

Direction : Stéphanie Genand (UPEC) & Mandana Covindassamy (ENS)

 

Laboratoire : Pays germaniques. Transferts culturels - Archives Husserl - UMR 8547

论文题目:

话语危机与科佩团体

 

导师 :Stéphanie Genand (巴黎十二大) & Mandana Covindassamy (巴黎高师)

 

实验室:日耳曼国家研究中心

Résumé :

Dans le cadre de mon doctorat, j’aimerais centrer mes recherches sur la crise de la parole au sein du groupe de Coppet, ainsi que sur les remèdes à lui apporter. Il s’agirait d’étudier, au tournant des Lumières (1780-1820), les difficultés et les obstacles auxquels se heurtent la parole et la pratique du langage chez trois auteurs majeurs : Germaine de Staël, Benjamin Constant et August Wilhelm Schlegel. Envisagées aussi bien dans leur dimension publique (pratique de l’éloquence, affrontement avec la censure) que privée (fictions du malentendu, portraits d’artistes réduites au silence...), ces crises du langage caractérisent à la fois l’expérience politique que vivent ces auteurs, et leurs univers imaginaires ou leurs écrits intimes. 

 

Notre projet de thèse se veut une étude transculturelle, à la croisée des cultures française et allemande. C’est en effet en langue allemande que s’élabore, depuis la seconde moitié du 18e siècle, une théorie des langues et de la traduction particulièrement novatrice.. Notre sujet engage donc également une réflexion sur le concept de langue nationale telle qu’il nourrit les travaux de ces penseurs du romantisme allemand. Mesurer la crise de la parole chez Germaine de Staël, Benjamin Constant et August Wilhelm Schlegel, à l’aune des questions théoriques et pratiques rencontrées dans la pensée de langue allemande qui leur est contemporaine permettra d’en analyser tous les aspects, au carrefour de la littérature, de l’histoire, de la sociologie et de la philosophie du langage, dans une double perspective transculturelle et interdisciplinaire. 

摘要:

本博士论文关注的是科佩团体内部辐射出的话语危机及对其的解救。研究围绕着启蒙时代转折时期(1780-1820)三位主要作家身上辐射出的言说困境:热尔曼哪·斯达尔,本雅明·贡斯当和奥古斯都·威廉·施莱格尔。言说困境既体现在公共意义上(雄辩场合、对抗政审),也体现在私人意义上(书写误解的虚构作品、陷入沉寂的艺术家的自我书写),既表现出作家深处的政治处境,又辐射出他们的想象世界和私人书写。

 

本研究旨在提供一种跨文化的研究视阈,尤其是法德之间的跨文化视阈。事实上,自十八世纪中叶起,正是在德语世界中诞生了新颖的对语言和翻译的理论性研究。本研究因而也会关注“国别语言”这一伴随着德国浪漫派而新生的概念。为了研究热尔曼哪·斯达尔,本雅明·贡斯当和奥古斯都·威廉·施莱格尔笔下的话语危机,本文从他们同时代的德国理论和话语实践出发,立足于文学、历史学、社会学、语言学的交叉,这会为研究带来跨文化和跨学科的双重价值。

Contact jinyan.celine@gmail.com

联系:jinyan.celine@gmail.com