KECK Frédéric

anthropologie | 人类学

 

 Résumé | 内容提要

 

Le socialisme français et les sentinelles des colonies. Ethnologie et politique à partir de Lévy-Bruhl | 从莱维-布吕尔的理论看人类学和政治:法国社会主义和殖民地经验的启示

Ces conférences visent à interroger le lien entre ethnologie et politique à partir des travaux de Lucien Lévy-Bruhl (1857-1939) sur la « mentalité primitive ». En revenant à l’engagement de Lévy-Bruhl et Jaurès dans l’Affaire Dreyfus, il s’agit de présenter le modèle de la solidarité qui est au cœur du socialisme français pour comprendre ses résonances avec l’expérience coloniale de la France. On présentera l’hypothèse selon laquelle les accusations injustes contre Dreyfus en ont fait une sentinelle du mouvement social, permettant aux socialistes de se préparer à d’autres événements, comme la grève générale ou la guerre mondiale. Cette hypothèse, issue de travaux contemporains sur les pandémies de grippe, permettra de revenir sur la discussion entre Lévy-Bruhl et Bergson à propos du hasard, et sur la relève de l’ethnologie de Lévy-Bruhl par l’anthropologie structurale de Lévi-Strauss. La question qui sera au cœur de ces conférences est la suivante : comment les sentinelles des mouvements sociaux permettent-elles d’anticiper des transformations globales ? En quoi l’expérience coloniale de la France continue-t-elle à informer le gouvernement du futur ? Une figure aujourd’hui oubliée de l’ethnologie française permet ainsi de penser l’anthropologie du monde contemporain.

 

 

Lundi 16 décembre 2019

Lévy-Bruhl et Jaurès : solidarité et justice | 莱维-布吕尔和饶勒斯 :合作和公正

Lucien Lévy-Bruhl était l’ami de Jean Jaurès à l’Ecole Normale Supérieure, avec qui il partageait un engagement dans le socialisme, et le cousin par alliance d’Alfred Dreyfus, pour lequel il témoigna lors de son premier procès à l’Ecole militaire. L’Affaire Dreyfus mit à l’épreuve les thèses philosophiques des deux amis : celle de Lévy-Bruhl sur la responsabilité et celle de Jaurès sur la réalité du monde sensible. La thèse commune aux deux philosophes est la suivante : il y a un sentiment intérieur de justice qui résiste à toutes les formes d’organisation sociale de la responsabilité. En comparant cette thèse à celle de Durkheim sur la solidarité, on montrera en quel sens l’idéal de justice met en tension les formes empiriques de la solidarité. 

Support : F. Keck, « Lévy-Bruhl, Jaurès et la guerre », Cahiers Jaurès, 2012 https://www.cairn.info/revue-cahiers-jaures-2012-2-page-37.htm

 

 

 

Mardi 17 décembre 2019 

Lévy-Bruhl et Bergson : hasard et accidents | 莱维-布吕尔和柏格森:偶然性和意外

Après la mort de Jaurès et la Première Guerre Mondiale, Lévy-Bruhl voyage dans le monde entier pour expliquer pourquoi la France est entrée dans la guerre. Il alerte les autorités françaises sur les premiers mouvements de décolonisation et sur les conséquences du développement industriel. On montrera en quoi cette inflexion dans ses recherches sur la « mentalité primitive » résulte de l’Affaire Dreyfus, en éclairant notamment sa discussion avec Bergson. Alors que Henri Bergson défend un modèle de justice internationale issu des déclarations du président des Etats-Unis Wilson, Lévy-Bruhl est plus attentif à l’organisation internationale du travail. C’est pourquoi cette discussion porte sur le statut du hasard dans la mentalité primitive et sur la perception des accidents dans des sociétés qui ne disposent pas de statistiques.

Support : L. Lévy-Bruhl, La mentalité primitive, Paris, Flammarion, 2010 ; H. Bergson, Les deux sources de la morale et de la religion, Paris, PUF, 2010 (éditions annotées par F. Keck)

 

 
 Mercredi 18 décembre 2019

Lévy-Bruhl et Lévi-Strauss : structure et événement | 莱维-布吕尔和列维-斯特劳斯:结构和事件

Après la mort de Lévy-Bruhl, Claude Lévi-Strauss développe un nouveau modèle pour l’anthropologie à partir de la linguistique structurale. Il propose ainsi de résoudre les énigmes logiques posées par Lévy-Bruhl sur le statut de la contradiction dans la « mentalité primitive ». Cependant l’expérience ethnographique de Lévi-Strauss en Amazonie prolonge la situation politique de Dreyfus, et plus largement des Juifs dans la République française. Les analyses de la « pensée sauvage » donnent un statut privilégié à l’événement dans l’analyse des structures de classification, qui permet de penser le rôle des sentinelles après la colonisation. 

Support : C. Lévi-Strauss, Tristes tropiques et La pensée sauvage, in Œuvres, Paris, Gallimard, 2008 (édition annotée par V. Debaene et F. Keck)